Prise en charge de l’arthrose en ostéopathie

Arthrose et ostéopathie : nouvel article parlant d’arthrose. Sylvain Pruvot Ostéopathe DO explique le but d’une prise en charge ostéopathique.

L’arthrose est une pathologie complexe, multifactorielle pouvant évoluer de différentes façons :

  • Evolution lente, la plupart du temps silencieuse. Celle-ci entraine donc une érosion « mécanique » du cartilage, accompagnée de gênes fonctionnelles, raideurs matinales …
  • Alternance de périodes silencieuses et poussées inflammatoires (inflammation aggravant l’érosion du cartilage). Les douleurs peuvent alors fortement perturber votre quotidien.
  • Evolution rapide, entrainant inflammation et douleur chroniques.

Il existe donc plusieurs « niveaux d’arthrose : anatomique, radiologique et symptomatique. En effet, de nombreuses personnes sont porteuses d’arthrose, visiblement à la radiographie, mais qui ne se manifeste par aucun symptôme. Il est donc important de comprendre que l’existence d’une arthrose ne veut pas obligatoirement dire « douleur ». C’est ce que les praticiens de santé appellent la dissociation radio-clinique, qui traduit le fait que des lésions d’arthrose visibles à la radiographie ne sont pas forcement responsables de douleurs. C’est particulièrement vrai pour la colonne vertébrale.

Quand elle devient symptomatique, l’arthrose entraîne douleur, raideur articulaire, invalidité partielle ou totale pouvant affecter le patient arthrosique dans ses activités habituelles et altérer sa qualité de vie. Cependant, le maître symptôme conduisant un patient à venir voir son thérapeute est la douleur !

arthrose et ostéopathie

 

Arthrose et Ostéopathie : Prise en charge

Nous rappelons avant tout que la prise en charge d’un patient atteint d’arthrose repose essentiellement sur des mesures hygièno-diététiques (alimentation, sport, amélioration de l’ergonomie). Sylvain Pruvot sera à même de vous donner tous les conseils nécessaires pour améliorer votre quotidien à chaque fin de séance. N’hésitez pas à lui poser toutes vos questions.

La prise en charge ostéopathique de l’arthrose vise plusieurs objectifs :

  • Calmer la douleur
  • Diminuer la gêne fonctionnelle
  • Améliorer la qualité de vie
  • Ralentir ou stabilité l’évolution de l’arthrose
  • Traiter la cause entrainant le processus arthrosique

Petit Rappel sur le mécanisme d’apparition de l’arthrose

Au fur et à mesure de notre avancement corporel à partir de l’âge adulte, nous développons tous sans exception un peu d’arthrose. Et oui, les personnes âgées ne sont pas les seules à en avoir. En revanche, les symptômes inflammatoires et douloureux vont se manifester plus fréquemment chez ces derniers … Expliquons tout cela.

Il existe des facteurs génétiques liés au développement de l’arthrose, mais bien souvent, celle-ci progresse en fonction de nos comportements de tous les jours et donc de nos mauvaises habitudes.

Situations fréquentes

Nous allons donc vous donner plusieurs exemples :

arthrose et ostéopathie

  • Une personne pratiquant du sport : les entrainements couplés aux efforts à produire vont entrainer une mise à mal des articulations de façon répéter. Sur le long terme, ces répétitions de mouvement fragiliseront progressivement les cartilages articulaires. Si le mouvement du geste sportif est mal réalisé ou, si la musculature du sportif ne correspond pas au sport pratiqué, alors les cartilages se fragiliseront encore plus vite et développeront rapidement de l’arthrose. 

arthrose et ostéopathie

  • Une personne en surpoids : les kilos en trop peuvent être mauvais pour votre système cardio-vasculaire, mais également, pour votre système musculo-squelettique. En effet, si vous rajouterez du poids sur vos articulations, celles-ci se tasseront par effort de pression. L’espace entre les articulations se diminuera et ne laissera plus passer le liquide synovial, si précieux pour un bon fonctionnement. De plus, l’articulation luttera contre cette forte pression par une construction osseuse supplémentaire qui augmentera le blocage articulaire et l’inflammation. 

1 kg de surpoids = 4 kg de pression supplémentaire sur chaque genou

arthrose et ostéopathie

  • Une personne âgée : bien souvent, ce type de patient ne pratique plus trop d’activité physique. En n’utilisant plus de manière régulière l’ensemble de son système musculo-squelettique, une personne âgée va s’enraidir sur le plan musculaire et donc, diminuer ses mouvements articulaires. Ce processus entraine alors une non production de liquide synovial dans les articulation. Par conséquent, les cartilages ne glissent plus et frottent d’avantage. L’arthrose peut donc tranquillement se developper et entrainer rapidement des épisodes inflammatoires très douloureux empêchant tout mouvement chez la personne âgée. Vous l’aurez compris, dans ce cas de figure, nous entrons dans un cercle vicieux détruisant rapidement les articulation.

 

Arthrose et Ostéopathie : But du traitement

Le but d’un ostéopathe est d’améliorer la qualité de vie de chaque patient. Grâce à son expertise, il utilise des méthodes de traitement douces agissant sur le long terme.

Après une anamnèse précise, la visualisation d’examens complémentaires et un examen clinique approfondi, votre Ostéopathe DO vous expliquera l’origine de vos symptômes en mettant en lien les réponses, que vous lui aurez donné à l’anamnèse, avec son ressenti palpatoire et ses tests cliniques pratiqués lors de l’examen clinique. Le plan thérapeutique vous sera alors dévoilé.

Sur une symptomatologie dont la cause est liée à l’arthrose, le processus est simple ! Il consiste dans un premier temps à annuler toutes les tensions existantes sur la zone touchée. Puis dans un deuxième temps, de rétablir l’équilibre globale du corps pour éviter que ces tensions ne reviennent perturber l’articulation touchée. Le couple de ces deux temps de prise en charge permettra de faire « souffler » l’articulation pour que celle-ci puisse refonctionner normalement. Il vous faudra compter en moyenne 2 à 3 consultations, puis un bilan préventif à réaliser 1 à 2 fois par an.

Votre ostéopathe DO Sylvain Pruvot sera également en mesure de vous donner des conseils hygiène-diététiques, ainsi que certain mouvement à réaliser quotidiennement pour améliorer au mieux votre qualité de vie.

 

Arthrose et Ostéopathie : Autres prises en charge de l’arthrose

  • Action sur l’alimentation 

L’obésité et le surpoids sont des facteurs défavorables en particulier au niveaux des genoux. La perte de poids améliore les symptômes de l’arthrose. Perdre 10% de surpoids, améliore la fonction de 28%. En perdant 5kg, 24% des interventions chirurgicales sur le genou pourraient être évitées.

  • Action sur les exercices – rééducation

L’activité physique améliore la fonction et la qualité de vie, à condition de l’adapter en intensité, rythme et amplitude aux possibilités articulaires.

  • Action sur l’économie articulaire 

L’hygiène de vie, c’est l’adaptation du travail articulaire à ses propres capacités, en prévenant tout effet secondaires. Il faut avant tout éviter le surmenage articulaire et apprendre à connaître ses propres capacités et ses limites. Les aides techniques sont importantes, appareils de contention, semelles orthopédiques et surtout canne de marche, qui doit toujours être utilisée du coté sain.

  • Acupuncture 

Plusieurs essais thérapeutiques semblent concluants. Les conclusions d’une étude récente semblent démontrer une certaine efficacité sur la douleur et la fonction, sans effet secondaire.

 

Arthrose et Ostéopathie : Prise en charge Pharmacologique 

Si un traitement allopathique est mit en place, il doit être personnalisé. Deux catégories de traitements sont proposées pour la prise en charge de l’arthrose : les traitements symptomatiques et les traitements structuro-modérateurs.

  1. Les traitements symptomatiques : ils visent à soulager la douleur et à améliorer la fonction. La poussée douloureuse peut donc être traitée par du paracetamol. Si la douleur est trop intense, une prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens peut être conseiller à titre exceptionnel. Attention, ces deux traitements symptomatiques ne traitent que la douleur et non la cause ! 
  2. Les traitements structure-modulateurs : les anti-arthrosiques symptomatiques d’action lente visent à prévenir ou retarder la restructuration de l’articulation. Encore une fois, ce type de traitement agira sur la conséquence de l’arthrose et non sa cause ! 

 

Arthrose et Ostéopathie : Prise en charge Chirurgicale

La chirurgie est réservée aux arthroses évoluées à l’examen radiologique. Pour valider la mise en place d’une chirurgie, le praticien doit d’abord vérifier que le patient est invalide. Tout degré de mobilité restant devra être exploité par le praticien de façon à éviter l’opération. Bien évidement, une forte douleur inflammatoire, un non respect des mesures thérapeutiques habituelles, et l’âge, le poids du patient devront également être pris en compte lors de la prise de décision.

 

Si vous êtes atteint d’un syndrome de Maigne, si vous le suspectez, ou bien si vous ressentez certains symptômes contactez directement le 06 12 42 66 92.

Sylvain PRUVOT vous répondra dans les plus bref délais.

PRENDRE RDV – CABINET PARIS 16 PRENDRE RDV DOMICILE