La Micronutrition

Il était une fois la micronutrition … Dépister les insuffisances de votre assiette et vérifier votre équilibre biologique par quelques dosages soigneusement choisis vont être utiles pour améliorer votre état de santé.  Nous allons donc vous expliquer comment diminuer vos périodes de fatigue et, traquer et atténuer vos petites douleurs et gènes digestives.

Dans ce premier volet, l’ostéopathe DO Sylvain Pruvot vous explique les bases de la micronutrition.

micronutrition

Micronutrition, ça veut dire quoi ? Manger petit ?

La micronutrition fait appel à la notion de micronutriment. Il n’est donc en aucun cas question de manger petit, mais plutôt de manger bien et correctement. Dans nos assiettes, il existe 2 grandes familles :

Les Macronutriments 

Ils sont composés de protéines, de glucides (ou sucres) et de lipides (ou graisses).

  • Les protéines : nous les retrouvons dans la viande, le poisson, les oeufs, le fromage (et fromage blanc). Ce sont les protéines animales. Il existe également des protéines végétales que l’on va retrouver dans les céréales et les légumineuses comme les lentilles. Celles-ci servent à fabriquer la « charpente » de notre organisme (muscles et squelette), les anticorps permettant de nous défendre contre les maladies, mais aussi, certaines hormones pour garder notre bonne humeur.
  • Les glucides : nous les retrouvons dans les gâteaux, les bonbons, le chocolat, le miel, les sodas, etc. Ce sont les glucides simple ou rapides. Ils sont également présents dans le riz, les pâtes, les pommes de terre, etc, nous parlons alors de sucres complexes ou lents. Les glucides sont notre source d’énergie la plus précieuse : c’est notre carburant !
  • Les lipides : ils sont principalement contenus dans le beurre, la crème, les huiles, etc. Ils participent à la synthèse des membranes de nos cellules et constituent la réserve d’énergie la plus importante. On les utilise en priorité lorsque notre corps fonctionne à plein régime.

Les Micronutriments

Ils sont composés des vitamines (C, D, etc), des minéraux (fer, magnésium, etc), des acides gras essentiels (oméga 3), des acides aminés, etc. Tous ces éléments sont présents en grande quantité dans les fruits et légumes frais ou secs, les huiles de colza et de noix, les poissons gras, le thé, le chocolat … Même s’il n’apportent pas d’énergie, ces micronutriments sont TRÈS importants ! En effet, ils sont fondamentaux pour le bon fonctionnement de nos cellules.

Fatigue traînante, baisse de l’attention, difficulté d’endormissement, infections à répétition : et si tout cela était du à un manque en micronutriments ? Par ailleurs, les enfants sont particulièrement concernés. En effet, un apport constant de micronutriments chez l’enfant lui garantit une bonne croissance et un bon développement.


Vos défenses au top pour cet hiver – Micronutrition volet 2

Micronutrition pour le sexe féminin – Micronutrition volet 3

Ostéoporose & micronutrition – Micronutrition volet 4

Micronutrition & troubles cardiovasculaires chez la femme – Micronutrition volet 5