Cruralgie et Ostéopathie

Beaucoup moins fréquente mais tout aussi douloureuse que la sciatique, la cruralgie touche particulièrement les personnes âgées. Nous pouvons également la retrouver chez les adultes. Celle-ci est cependant très rare chez les enfants et adolescents.

cruralgie

 

Qu’est-ce que la cruralgie ?

Elle peut également être appelée « névralgie crurale », la cruralgie est une affection du nerf fémoral, due à l’irritation ou à la compression de l’une des racines nerveuses, L3 ou L4 (rachis lombaire). Ce nerf est responsable d’une partie de la motricité et de la sensibilité du devant de la cuisse et du genou. Il sort de la colonne vertébrale. Traverse la paroi lombaire et le petit bassin et chemine le long de la jambe. 

Il existe deux grandes manifestations possibles : 

  • Si le nerf crural est comprimé au niveau des racines lombaires, une douleur apparaît et se propage sur son trajet. Selon la racine irritée, le trajet de la douleur sera différent. Bien souvent, le trajet douloureux partira des lombaires hautes, descendra vers le bassin et ira dans l’aisne pour ensuite partie sur la face antérieure de cuisse. 
  • Si le nerf crural est comprimé sur son trajet, une douleur apparaît sur une zone précise. Celle-ci peut être l’aisne, la face antérieure de cuisse ou la face interne de genou. Dans ce cas, il n’existe pas de trajet douloureux allant d’un endroit vers un autre. Il s’agit alors d’un syndrome canalaire.

 

Cruralgie : Attention au diagnostic différentiel !

Grâce à certain tests lors de l’examen clinique, nous allons vite repérer s’il s’agit bien d’une cruralgie. Mais attention, parfois ces tests peuvent se révéler négatif ! Il est alors nécessaire de prendre toutes les bonnes précautions pour faire le bon diagnostic. 

Un diagnostic différentiel permet d’éliminer différentes pathologies ayant les mêmes symptômes afin d’arriver au bon diagnostic.

4 pathologies à différentier de la cruralgie  

  1. la tendinite des muscles de la hanche : l’apparition de douleurs survient de façon intermittente mais n’occasionne pas de diminution de la mobilité de l’articulation. Une reproduction de douleur pourrait facilement être faite sur l’étirement, la palpation ou la contraction des différents muscles. 
  2. l’arthrose de hanche : la douleur peut se manifester dans un premier temps sur la face interne de genou ! Il sera également compliquer pour le patient de marcher correctement. Des facteurs de risque comme le poids ou la dysplasie de hanche à la naissance sont à vérifier. Tant que vous pourrez continuer à marcher, aucune chirurgie ne doit vous être proposer ! Beaucoup d’exercices peuvent vous permettre de lutter contre l’avancée de l’arthrose !
  3. l’ostéonécrose de la tête fémorale : la douleur apparait de façon très brutale ! Vous ne pourrez pas la louper. La douleur s’associe alors une boiterie d’esquive. On la retrouve le plus souvent chez les sujet jeune. Le diagnostic final se fera essentiellement par IRM. La radiographie montrera une tête fémorale en coquille d’oeuf.
  4. l’algodystrophie de la hanche : cette pathologie survient très souvent après un traumatisme subit par la hanche. Elle engendre une douleur brutale et une impotence fonctionnelle majeure. La scintigraphie confirme le diagnostic. 

 

Cruralgie et Ostéopathie 

Grâce à l’anamnèse et à son expertise lors de l’examen clinique, votre ostéopathe DO fera les liens entre les différentes structures. Il vous expliquera l’origine de vos maux, ainsi que le cheminement du traitement à adopter. Dans les deux grands cas de manifestation possible d’une cruralgie, l’ostéopathie pourra vous apporter une solution adaptée, afin de soulager vos maux. Rappelons également que, grâce à ses connaissances, l’ostéopathe DO sera en mesure de vous orienter vers les urgences si cela est nécessaire !

En règle général, le première séance servira à décomprimer les contraintes subies par le nerf crural. Un suivi de consultation sera généralement proposé pour confirmer le traitement, mais aussi, pour faire un bilan complet sur tout le corps afin de prévenir les dysfonctionnements. 

 

Si vous êtes atteint d’une cruralgie, si vous le suspectez, ou bien si vous ressentez certains symptômes, vous pourrez contacter directement le 06 12 42 66 92.

Sylvain PRUVOT vous répondra dans les plus bref délais.

PRENDRE RDV – CABINET PARIS 16 PRENDRE RDV DOMICILE