Le Fonctionnement cérébral

La recherche scientifique permet chaque jour d’en savoir un peu plus sur le fonctionnement cérébral, siège de la cognition, de la mémoire, des émotions … En matière de comportement, l’Homme fonctionne comme un fusil : la génétique charge l’arme, l’environnement vise et l’expérience appuie sur la détente. On comprend alors que, pour produire un coup de feu, chaque individu doit disposer non seulement d’un cadre de vie optimal, mais aussi d’un fonctionnement neuronal optimisé.

fonctionnement cérébral

 

Grâce à des stratégies individuelles ou de groupe, notre cerveau s’adapte au stress environnemental. Il survit, vit et encore mieux, il évolue ! La volonté ne suffit pas, il faut se confronter pour créer l’adaptation comportementale et ainsi, faire évoluer notre fonction cérébral.

 

Fonctionnement cérébral : autre métaphore pour éclaircir notre propos

Imaginons le corps humain comme une automobile. Au niveau de la commande centrale, il faut un démarreur, c’est la dopamine. Celle-ci permet l’envi de découvrir. Il faut également un accélérateur pour changer de vitesse de temps en temps, voici la noradrénaline. Cette dernière, associée à la vigilance et la capacité d’accomplir, interprète et rend opérationnel toutes nos envies. Enfin, le frein moteur avec la sérotonine, pièce maitresse, permettant de conclure l’action, de la délimiter, et de prendre de la hauteur.

Notre rythme prend forme et se manifeste par l’apparition de mélatonine qui synchronise le tout. Notre automobile est presque prête. Ajoutons lui un dernier élément : un frein à main ! Le GABA, qui calme l’excitation neuronale en ralentissant l’influx nerveux.

fonctionnement cérébral

Mais attention, un bon pilote peut faire une sortie de route si ses freins marchent mal ou tombent en panne. Surtout si le véhicule démarre en trombe à la première occasion ou si le moteur est trop puissant. Ce déséquilibre entre la mise en place de l’action et son contrôle influe le comportement du conducteur, qui peut ainsi se mettre en danger. En outre, si ce dernier n’a pas bien intégré ses leçons de conduite, on s’attend au pire : les défauts de la voiture seront amplifiés, ses qualités dévalorisées.

Autant la commande du véhicule fait référence à la neurobiologie, autant la capacité de le piloter renvoie au psycho-comportemental. Les deux fonctionnent en synergie. On connait les symptômes psychiques correspondant au dysfonctionnement de ce couple conducteur / véhicule : des perturbations fonctionnelles de l’humeur et du comportement aux troubles psychiatriques sévères, l’éventail est large. La prise en charge relève d’une thérapeutique autant neurobiologie que psycho-comportementale.

 

Et l’Ostéopathie dans tout ça ?

Cette médecine manuelle permet dans ce cas précis d’équilibrer l’ensemble du corps. Le but étant alors d’éviter la propagation de stress physique sur les structures nerveuses et psychiques engendrant des troubles comportementaux. Un trouble physique peut en effet provoquer le blocage de certain mécanisme neuronal, développer de la somatisation émotionnelle et ainsi, perturber le fonctionnement cérébral.

fonctionnement cérébral

L’ostéopathie est une pratique holistique visant à traiter la personne de façon globale. Une ostéopathe D.O. recherche avant tout la cause de votre douleur ou gêne, et la traite ! Pour cela, il a besoin de mettre en lien un maximum d’informations, recrutées au près du patient, afin de déterminer l’origine de vos symptômes. Un symptôme est une conséquence d’un dysfonctionnement organique ou fonctionnel antérieur de votre corps !

 

Et la phytothérapie dans tout ça ?

phytotherapie-essentiel-medium-4389734Elle est au service d’une démarche psychiatrique fonctionnelle. Ses caractéristiques (molécules naturelles, bonne tolérance, absence de dépendance, facilité d’emploi) font qu’elle agit sur la biologie du cerveau dès les premiers troubles. Elle sert d’autant mieux la thérapie comportementale et cognitive.

Bien acceptées, efficaces, actives sur les neuro-transmetteurs, certaines plantes permettent d’éviter le passage par la case psychiatrie.