Ostéopathie & Nageur

nageur

« Nager droit les yeux fermés est quasi-impossible sans le repère de la ligne de fond. Un léger déséquilibre du bassin suffit à perturber la trajectoire. En définitive, un bassin droit permet de gagner quelques secondes précieuses en compétition »

 

Tout en développant sa nage, le nageur a pour but de maintenir une position horizontale à la surface. Pour cela, il recherche la meilleure position hydrodynamique (lui correspondant) afin de gagner quelques secondes précieuses et de limiter ces dépenses énergétiques. Sa coordination musculaire et articulaire entre le haut et le bas du corps doit donc être parfaite. D’où l’importance du bon positionnement du bassin faisant la jonction entre le tronc et les membres inférieurs.

L’observation a démontré que plus de 80 % des nageurs ont des bassins décalés. Cela encore sont incapables de nager droit les yeux fermés malgré deux bras de même puissance. La nage est déviée à droite ou à gauche à l’image d’une barque dont le rameur possède une rame plus longue que l’autre. Le blocage du bassin induira donc forcement un bras plus court que l’autre, de même pour les jambes, lors de la mécanique de nage.

Le nageur pourra toujours compenser une asymétrie du bassin grâce à sa tonicité abdominale. Mais en accumulant trop d’adaptations, des fragilités s’installeront.

Par conséquent, le déclenchement de douleurs dans le haut ou bas du dos, de tendinopathies aux épaules, de déficit de récupération après l’effort ou encore de fatigue musculaire pourra survenir à tout moment pendant ou en dehors des entrainement ou pire, lors d’une compétition importante.

D’autres antécédents comme une scoliose, une maladie infantile rhumatismale (Scheuermann, Osgood Shleter, Sever), des fractures / entorses, des pathologies digestives, des pathologies ORL, des troubles de la mastications / dentaires, etc, peuvent également déséquilibrer totalement le positionnement du nageur à la surface de l’eau et donc entrainer de multiples adaptations qui, sur le long terme, pourront donner des douleurs musculo-squelettiques.

 

Un décalage de bassin indolore 

Il est très possible d’avoir un bassin décalé avec toutes sortes d’incidences sur la colonne vertébrale, sur les membres supérieurs et inférieurs, sans connaître de douleur. Comment l’expliquer ? Bien que décalées, les articulations restent mobiles. C’est leur blocage qui déclenche la douleur.
Le blocage peut être d’origine traumatique, émotionnelle, alimentaire. La dysfonction ostéopathique est définie comme une restriction de mobilité. L’importance et la durée de la dysfonction dépendent de l’état antérieur de l’individu. Une dysfonction survenant sur un système musculo-squelettique équilibré sera beaucoup moins grave que sur un système déséquilibré. Les traitements préventifs ont donc une place primordiale.

☛ L’indispensable bienfait de la prévention

Le décalage du bassin n’est que la manifestation d’un problème généralement ailleurs. Comme dit précédemment, l’origine n’en est pas forcément traumatique. Dans 80 % des cas, les douleurs au dos, à l’épaule, au genou surviennent brutalement lors d’un banal acte quotidien (se baisser pour ramasser un papier par exemple). Si l’on y prend garde, elles sont souvent précédées de douleurs de faible intensité (un léger mal de genou récurrent et lancinant, des troubles digestifs, des aigreurs d’estomac, etc.).
Rééquilibrer le bassin va agir ponctuellement sur la douleur. En revanche, seules des actions préventives au long terme pourront agir durablement. Il est donc important de casser des comportements nuisibles au corps humain autant alimentaires, physiques que personnels puisque l’origine des ”petites douleurs anodines” proviennent en grande partie de l’hygiène de vie, du stress et des émotions non évacués, etc.

Quand consulter pour un nageur ?

  • Consultation bilan à titre préventif
  • Consultations pour préparer une compétition ou période d’entraînement importante
  • Douleurs ou gènes ressentis pendant ou en dehors d’un entrainement
  • Difficulté de concertation, Anxiété, Nervosité, Stress
  • Troubles de l’équilibre
  • Troubles Digestifs

Il est donc conseillé, pour votre santé et vos performances sportives, de consulter 1 à 2 fois par an votre ostéopathe afin qu’une consultation bilan à titre préventif soit réalisée dans le but de rééquilibrer l’ensemble de votre structure.

Aussi, à la moindre gènes / douleurs ressentis pendant ou en dehors de la pratique sportive, il est important de consulter au plus vite votre ostéopathe afin de résoudre le dysfonctionnement rapidement. Toute perte de temps dans le traitement pourrait aggraver la situation et impacter directement vos performances. 

PRENDRE RDV – CABINET PARIS 16  PRENDRE RDV – DOMICILE