Ostéopathie & plagiocéphalie

invites-plagiocephalieLa plagiocéphalie est décrite comme une déformation asymétrique du crâne caractérisée par un aplatissement de sa partie postérieure. Cette asymétrie peut se développer, la plus part du temps, dès la naissance.

Rassurez vous, celles ci sont souvent positionnelles et donc réversibles. Grâce à une prise en charge précoce ostéopathique associé à un suivi, une réduction de ce dysfonctionnement sera rapidement observée chez votre enfant.

 

Deux formes de plagiocéphalie

  • La plagiocéphalie sur craniosténose : se sont des soudures prématurées des sutures crâniennes du nouveau-né. (ce type de plagio céphalie n’est pas du ressort de l’ostéopathe)
  • La plagiocéphalie positionnelle (ou plagiocéphalie posturale) : de loin la plus fréquente, il s’agit d’une déformation bénigne du crâne du nouveau-né. Cette déformation pourra être prise en charge par votre ostéopathe qui adoptera et traitera la vision globale de l’enfant.

En effet, il est souvent retrouvé chez l’enfant un torticolis avec rotation de la tête du coté du crâne aplati. Aussi, l’enfant peut également présenter une virgule et une extension globale sur l’ensemble du rachis. Tout ceci peut alors entrainer la déformation crânienne de position.

 

La vision de l’ostéopathie concernant la plagiocéphalie

Si l’on considère que le rachis de l’enfant est une corde allant du sacrum / bassin jusqu’au crâne, alors un déséquilibre aux deux extrémités ou au centre de cette corde pourra déclencher des perturbations sur l’ensemble de celle-ci. Un déséquilibre du bassin pourra donc déformer le crâne.

Le traitement consistera à libérer l’ensemble du rachis, les zones du diaphragme et viscérales et de « dérouler » l’ensemble des tensions faciales. Une fois l’ensemble du corps de l’enfant ré-harmonisé, nous pourrons alors nous « attaquer » efficacement et spécifiquement aux déformations crâniennes.

Il est important de mentionner immédiatement que plus les enfants avec une plagiocéphalie sont vus tôt (parfois même dans les jours suivants la naissance), plus la récupération est rapide et moins la plagiocéphalie peut avoir de l’impact sur le développement moteur du bébé.

Il faut donc consulter RAPIDEMENT dès que vous savez que votre enfant présente une plagiocéphalie. Au delà de 5 à 6 mois, lorsque les déformations sont importantes, il faudra envisager d’avoir recours à des traitements orthopédiques tel que le port de casque, qui sont loin d’être anodins.

 

Causes possibles de la plagiocéphalie

  • La position de la tête du bébé dans l’utérus de la maman. Une grossesse gémellaire augmente les risques qu’un bébé ait une plagiocéphalie.plagiocéphalie
  • Après la naissance, un aplatissement du crâne peut survenir si le bébé garde très souvent la tête tournée d’un même côté, par préférence, surtout la nuit. Avant 3 mois, les bébés passent beaucoup de temps sur le dos, même en période d’éveil le jour. Ils sont donc plus à risque de développer une plagiocéphalie que les bébés de 5-6 mois qui sont plus souvent assis ou sur le ventre.
  • Un torticolis congénital peut également mener à une plagiocéphalie étant donné que le bébé garde la tête tournée plus souvent d’un côté à cause d’une rétraction musculaire.

 

Conseils de prévention dans le cas de plagiocéphalie 

Dès la maternité, les parents devraient recevoir de la part des pédiatres et médecins les premières informations sur les risques de développement de déformations crâniennes positionnelles. Cela permettrait de prévenir l’apparition de ces déformations et les parents auraient directement les bons réflexes.

  • Tout d’abord, il est vivement conseillé, dans tous les cas, que votre enfant présente ou non une déformation crânienne à la naissance, de consulter un ostéopathe dans le premier mois. Cela lui permettra d’ausculter votre enfant et d’écarter tout problème éventuel dont la mobilité, les troubles de la respiration, les troubles digestifs et troubles de la succion. Cette recommandation est encore plus valable si vous avez vécu un accouchement avec instruments.
  • Il est important de favoriser le repositionnement. Les changements des positions en général lors de l’alimentation, lors des jeux et activités sont conseillés. Cela permet au bébé de mobiliser tous ces membres et surtout les deux cotés de son corps.
  • Une installation sur le ventre sur une durée minimum recommandée (en discuter également avec votre pédiatre) par jour. Il est quand même conseillé de mettre l’enfant dans cette position à partir de 2-3 mois, toujours sous surveillance.
  • Limiter les temps d’éveil sur le dos, pour éviter la mise en place et l’installation de telles déformations.

plagiocéphalie

Conséquences possibles de la plagiocéphalie 

  • Première chose importante : une plagiocéphalie n’affecte pas le développement intellectuel. Le cerveau de l’enfant se développe tout à fait normalement, le volume intracrânien reste toujours identique.
  • La conséquence principale est donc d’ordre esthétique. En effet, une déformation de ce type pourra plus ou moins laisser la partie arrière du crâne aplatie, ou encore laisser une forme d’asymétrie entre les os temporaux.
  • Une autre conséquence, cette fois ci un peu plus gênante pour l’enfant, est à noté. Avec une déformation postéro-latérale du crâne, la position d’un des deux os temporaux se retrouve perturber. Or, un muscle allant d’une partie de cet os temporal vers la clavicule peut se retrouver trop étirer. Si l’équilibre crânien n’est pas récupéré, celui-ci pourra déclencher à long terme des formes de torticolis chronique.
  • De plus, une asymétrie du développement moteur peut être observée si l’enfant n’est pas traité et qu’il continue à garder sa tête tournée d’un côté plus que l’autre.
  • Enfin, des troubles d’occlusion dentaire peuvent être observés.

 

Si vous suspectez une déformation crânienne chez votre bébé, contactez directement le 06 12 42 66 92 pour déjà faire un premier bilan et voir la meilleure conduite à adopter.

Sylvain PRUVOT vous répondra dans les plus bref délais.

PRENDRE RDV – CABINET PARIS 16 RDV DOMICILE