Mal au dos : démarche à suivre

Extrêmement fréquent, le mal de dos est la première cause d’invalidité avant 45 ans. Vous imaginez ?! On considère que 80 % des français ont ou auront mal au dos un jour.

Young man with back pain, isolated in white

“J’ai mal au dos, que dois-je faire pour aller mieux ?”

Mal de dos : Démarches à suivre 

Bien souvent, le mal de dos survient de manière impromptue, en ramassant un simple papier par terre par exemple. La première règle a mettre en place est de définir votre sensation douloureuse :

  • est ce que ma douleur me bloque ?
  • me tire-t-elle ?
  • est ce que je ressens un pique douloureux ?
  • est ce que je ressens une décharge électrique ?

Si cela bloque ou tire, la cause principale est sans doute d’ordre musculo-squelettique. Rien de grave mais attention !

Si cela pique ou irradie, il n’y a pas forcement de gravité mais attention, votre corps vous donne un premier signe d’alerte en verrouillant tout votre système musculo-squelettique autour de l’articulation lésée pour protéger celle ci. Une sensation étrange, que vous avez généralement du mal à décrire, peut alors devenir insupportable. Un nerf s’est peut être coincé !

Orientation

Il faut maintenant se tourner vers le bon spécialiste :

  • le médecin est un bon choix, il vous prescrira sans doute des médicaments pour calmer les symptômes mais la cause ne sera pas analyser et encore moins traiter. Une radiographie pourra également être prescrite pour aller plus loin dans le tissu qui souffre.
  • l’ostéopathe DO est également un bon choix. Ce spécialiste analysera et traitera la cause de votre mal de dos. Une à deux séances suffiront en règle général. Vous pourrez lui apporter vos clichés radio pour que son expertise soit la plus précise possible.
  • le kinésithérapeute pourra vous soulager la douleur sur une courte durée grâce à des massages. Attention aux manipulations faites par les kinésithérapeutes !
  • enfin les rhumatologues ou orthopédistes vous seront éventuellement conseillés en cas de doute par votre médecin ou ostéopathe DO. Cela aura pour but d’augmenter l’expertise et votre rapidité de guérison.

(nous parlons ici, de maux de dos sans signes de gravité tels que : vomissement, nausées, céphalées, perte de force, perte de sensibilité d’un membre, troubles digestifs et urinaires, etc)

Mal au Dos : Les positions qui soulagent

Une mauvaise position en travaillant, un effort inopportun ou un pic de stress peuvent causer des cervicalgies, dorsalgies ou lombalgies. Sylvain Pruvot Ostéopathe D.O. vous transmet donc quelques conseils posturaux pour dire adieu aux douleurs.
La santé du dos au quotidien va de pair avec quelques règles d’hygiène de vie directement liées avec votre colonne vertébrale.

Connaître la mécanique du dos pour savoir comment la ménager, surveiller son poids, pratiquer régulièrement des exercices physiques et lutter contre le stress vont aideront à dompter votre mal de dos.

Petit rappel sur l’anatomie du dos : 33 vertèbres et 244 muscles

La colonne vertébrale constitue la partie centrale du squelette. Elle soutient la tête, sert d’ancrage aux muscles et aux côtes. Celle-ci permet également la station debout, absorbe les chocs et protège la moelle épinière qui assure la transmission nerveuse entre le cerveau et le reste du corps.

Elle se compose de 33 vertèbres, empilées les unes au-dessus des autres et séparées par des disques intervertébraux. La colonne n’est pas rectiligne. Elle accuse des courbures faites pour compenser les contraintes créées par la position debout qui jouent le rôle de ressorts. En définitive, cela permet de supporter la pesanteur et les ondes de choc.

244 muscles, répartis symétriquement de part et d’autre de la colonne, assurent la stabilité du tronc et contrôlent la posture du corps.

Mal au dos : les bonnes postures

Retenez ceci : une posture correcte = un dos en bonne état. La pression exercée sur la colonne doit être équitablement répartie entre les articulations. Les muscles doivent être détendus. Une bonne posture doit avoir une colonne vertébrale légèrement incurvée, ni rectiligne, ni trop cambrée.

POSITION N°1 : LA BONNE POSTURE DEBOUT

Tenez-vous la tête droite avec le regard toujours vers l’avant. Les épaules sont à l’horizontale et décontractées, cela empêchent toutes contractions des muscles cervicaux. Vous devez adopter une respiration abdominale. Le ventre doit alors être relâché pour épouser au mieux les mouvements du muscle diaphragme. Relâchez vos pieds et genoux lors de la marche, de façon à avoir un déroulé du pas optimal. Répartissez bien le poids de votre corps sur vos pieds.

mal au dos

POSITION N°2 : LA BONNE POSTURE AU BUREAU

Au bureau, travaillez de préférence sur un plan incliné, type planche à dessin. Essayez d’avoir les poignets en bord de table devant votre clavier, de façon à laisser vos coudes tomber vers le bas. Cela permet de relâcher vos épaules. Votre regard doit pointer le milieu de votre écran. Enfin il faudra changer souvent de position pour éviter aux articulations de rester figées.

Ne coincez pas le téléphone entre l’oreille et l’épaule, cela fatigue les muscles du cou. Compensez la position statique par des étirements le matin.

mal au dos

Si vous avez mal au dos et ne savait plus trop comment gérer ce problème, Sylvain Pruvot Ostéopathe D.O. propose une prise en charge complète pour le traiter. Vous pouvez le consulter à son cabinet Paris 16e tous les lundis de 7h30 à 21h, ou directement chez vous à votre domicile du mardi au dimanche suivant les horaires disponibles.